@ccueil Colles

Sciences numériques et technologie

Introduction & présentation générale


L'enseignement de sciences numériques et technologie en classe de seconde a pour objet de permettre d'appréhender les principaux concepts des sciences numériques, mais également de permettre aux élèves, à partir d'un objet technologique, de comprendre le poids croissant du numérique et les enjeux qui en découlent.
La numérisation généralisée des données, les nouvelles modalités de traitement ou de stockage et le développement récent d'algorithmes permettant de traiter de très grands volumes de données numériques constituent une réelle rupture dans la diffusion des technologies de l'information et de la communication. Cette révolution multiplie les impacts majeurs sur les pratiques humaines.
d'après le B.O. no1 du 22 janvier 2019


Par exemple, l’actuel mobile multifonction est un objet technologique qui permet … bien des choses …

Philipe Geluk, Le chat pète le feu, Casterman, 2018

… et est devenu une interface universelle d'accès à l'information et de commande d’autres objets.

Malgré leur grande variété, ces avancées se fondent toutes sur l'universalité et la flexibilité d'un petit nombre de concepts en interaction:
  • les données, qui représentent sous une forme numérique unifiée des informations très diverses: textes, images, sons, mesures physiques, sommes d'argent, etc.;
  • les algorithmes, qui spécifient de façon abstraite et précise des traitements à effectuer sur les données à partir d’opérations élémentaires;
  • les langages, qui permettent de traduire les algorithmes abstraits en programmes textuels ou graphiques de façon à ce qu'ils soient exécutables par les machines;
  • les machines, et leurs systèmes d’exploitation, qui permettent d'exécuter des programmes en enchaînant un grand nombre d’instructions simples, assurant la persistance des données par leur stockage, et de gérer les communications. On y inclut les objets connectés et les réseaux.
À ces concepts s'ajoute un élément transversal: les interfaces qui permettent la communication avec les humains, la collecte des données et la commande des systèmes.



Informatique
  • 1957: 1ère utilisation du terme "Informatik", par l'ingénieur allemand Karl Steinbuch pour son essai: "Informatik: Automatische Informationsverarbeitung": ("Informatique : traitement automatique de l'information").
  • 1962: le terme "informatique" est repris pour la 1ère fois en France par Philippe Dreyfus, (ancien directeur du Centre national de calcul électronique de Bull).
    "Informatique" peut être considéré comme un mot-valise fondé sur "information" et "automatique".
  • 1966, définition de l'Académie française: science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l'information considérée comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux

Computer science is no more about computers than astronomy is about telescopes
Hal Abelsonnote

membre fondateur de la Free Software Foundation et de Creative Commons

Ordinateur
  • Du latin Ordinator, désigne celui qui met de l'ordre, l'ordonnateur.
  • Le terme "Ordinateur" fut introduit en 1955 par IBM, avec sa signification actuelle, pour éviter la traduction littérale du mot anglais computer (calculateur ou calculatrice).
    Outre le fait de conserver un terme français, "ordinateur" permet de donner un sens bien plus large à la terminologie.
    Il faut bien remarquer de plus qu'avec ce terme d'"ordinateur" la machine passe au second plan derrière l'information et son traitement.
  • Le terme de "calculateur" existe aussi, ou "supercalculateur" pour insister sur leur puissance, et désigne des ordinateurs conçus pour avoir les plus hautes performances possibles, notamment en ce qui concerne la vitesse de calcul. (par exemple TERA 100, le supercalculateur du CEA mis en service en 2010 a été la première machine européenne a dépasser la barre du petaflops, soit 1015, ou un million de milliard, d'opérations par seconde).


Le programme détaillé pdf icon paru au Bulletin officiel spécial n°1 du 22 janvier 2019 comporte sept thèmes:
  • Internet
    • Protocoles TCP/IP, paquets, routage - Adresses smboliques et DNS - …
  • Web
    • Hypertexte, HTML et CSS - Modèle client/serveur - Moteurs de recherches - …
  • Réseux sociaux
  • Données: structures et traitement
    • Traitement de données - Métadonnées - …
  • Localisation, cartographie et mobilité
  • Informatique embarqué et objets connectés
  • Photographie numérique